Discours des voeux du Maire

 

Vendredi 25 janvier, Raymond Charresson, maire de Rungis, organisait sa traditionnelle cérémonie des vœux aux personnalités. Après avoir salué les institutionnels présents et excusés les absents, il a prononcé le discours suivant :

C'est toujours un grand plaisir de vous recevoir pour notre traditionnelle cérémonie des vœux.

 

 

Quel bilan local peut-on faire de l'année écoulée ?

Premier chantier important, la place Louis XIII a fait peau neuve. Place commerçante très fréquentée, au centre de la ville, il fallait réaffirmer son caractère de nature en ville, par la composition des revêtements de sol en pierres naturelles, par la présence renforcée des arbres et espaces végétaux. Depuis la nuit des temps, Rungis est une ville d'eau. De nombreux vestiges en sont le témoignage, aqueduc gallo-romain, aqueduc Médicis. Pour rappeler cette présence d'eau, un ruisseau a été construit qui assure la liaison avec le parc, traverse la place, affirmant ainsi le caractère champêtre de notre ville.  
Autre chantier, le bâtiment qui abritait Planet'ados et l'Espace jeunes, allée de la Régente, a été restructuré. Cette nouvelle maison de la jeunesse regroupe tous les locaux que le service jeunesse occupait notamment rue Lucien Grelinger. Les services administratifs et le point information jeunesse ont rejoint l’accueil de loisirs adolescent. L’espace jeunes 11/17 est désormais un point de convergence pour toutes les activités de la jeunesse rungissoise organisées par la Ville.

Les locaux libérés rue Lucien Grelinger vont pouvoir laisser place à un cabinet médical partagé regroupant les médecins rungissois et les infirmières en un lieu accessible à tous,

Enfin, le hall du centre culturel Arc en Ciel a fait l’objet d’une rénovation.

Plusieurs chantiers de construction de logements sont en cours ou vont démarrer prochainement : un programme de 182 logements sur le parc ICADE en frange de la ville, un programme de 52 logements sociaux rue du Marché.

Le projet de réseau de chaleur dont je vous parlais l’an dernier avance. Le processus de désignation de l’opérateur pour la délégation de service public est en cours. Ce réseau pourra desservir, outre les programmes immobiliers dont je viens de vous parler, les 245 logements de Montjean, les équipements publics rungissois, les résidences.

Deux événements majeurs ont marqué Rungis en 2018 et ont d’ailleurs imprimé leur trace sur nos panneaux d’entrée de ville. L’obtention du titre « Ville amie des enfants » attribué par l’Unicef d’une part et le jumelage avec la ville anglaise de Stansted Montfitchet d’autre part.

Le 20 novembre dernier nous signions une convention avec l’Unicef et recevions le titre de « Ville amie des enfants ». Cette opération a pour objectif de faire vivre un réseau de villes qui s’engagent, sous l’égide de la Convention internationale des Droits de l’Enfant, à prendre des initiatives et à promouvoir des actions facilitant la vie des enfants dans la ville et à encourager l’ouverture sur le monde. Ce titre nous permet de réaffirmer la priorité que nous donnons à l’enfance et à l’éducation. Il est aussi une reconnaissance de tout ce qui se faisait déjà à Rungis puisque les enfants et les jeunes sont au cœur de nos préoccupations depuis de longues années.

Le 9 juin dernier, j’invitais la Maire de Stansted, Maureen Caton, pour officialiser notre partenariat et signer le tout premier jumelage de Rungis. En juillet, je traversais à mon tour la Manche pour signer notre Charte de jumelage en terre anglaise. Le Comité de Jumelage de Rungis a ensuite été créé et les échanges ont débuté avec leur homologue de Stansted. En ce début d’année 2019, les élèves de 4e du collège de Rungis démarrent des échanges épistolaires avec leurs camarades anglais et se rendront pour un voyage de fin d’année à Londres et Stansted. Bientôt les écoliers en élémentaire auront eux aussi leurs correspondants grâce aux partenariats, facilités par la Ville, entre les enseignants des deux communes.

Plusieurs autres événements partenariaux ont égrené l’année 2018 et permis de réunir les Rungissois autour de différentes thématiques.

En juin, la Journée du handicap menée par la Ville, le Conseil municipal des enfants, le CCAS et le Conseil des seniors a permis de sensibiliser près de 250 personnes aux différentes formes du handicap.

En septembre, c’est à la Colline cacao pour la Fête des jardins que se retrouvaient les Rungissois. Cette 4ème édition, organisée par la Ville grâce à la participation de différents services mais aussi de nombreuses associations rungissoises et des partenaires institutionnels comme la RIVED, la Ville de Paris ou encore l’Unicef fut de nouveau un succès. Cette fête a aussi été l’occasion d’inaugurer la salle Madeleine Le Gallou et les jardins familiaux André Thirault, pour rendre hommage à ces deux anciens élus de la Ville investis de longues années durant, chacun à sa manière, dans la vie de notre commune et disparus récemment.

En novembre, Rungis a célébré avec faste la commémoration du centenaire de la fin de la guerre de 14-18. La cérémonie au monument aux morts a attiré, malgré la pluie, une foule très importante. De très nombreux enfants des écoles primaires et du collège ont récité des poèmes et lu des lettres de poilus. Plusieurs associations avaient préparé avec les services de la ville un riche programme culturel pour honorer la mémoire des soldats de la Grande guerre : lectures, opérette, conférence filmographique, exposition. Les Rungissois ont été nombreux à s’y intéresser et y prendre part.

2019 sera à nouveau une année marquante pour l'évolution de la ville.

Le conservatoire d'abord dont les cours sont dispensés actuellement dans différents locaux non adaptés. Or, plus de 6% de la population fréquente les sections de danse et de musique du conservatoire (contre 1,6 % pour l'Ile-de-France). Ces chiffres justifient pleinement la construction d'un bel équipement. L'équipe d’architectes a été retenue. Les travaux pourront débuter fin de  cette année. Ce magnifique projet s'inscrit dans la vocation de ville culturelle que nous entretenons à Rungis.

Dans ce domaine de la musique, je dois vous dire ma fierté d'associer deux pianistes de renommée mondiale : Ludmila Berlinskaia et Arthur Ancelle qui viennent chercher le calme nécessaire à leur art à Rungis. C'est une grande chance pour la ville que nous comptons développer.  

En 2019, nous aurons aussi l’occasion de fêter les 20 ans de notre médiathèque municipale. Dotée du Label Bronze du dispositif Bib’Lib depuis 2017, l’établissement reçoit plus de 35 000 visites par an et touche actuellement 26% de la population rungissoise. Je vous donne rendez-vous en septembre prochain pour célébrer les 20ans de cet établissement à forte utilité sociale,  multi-générationnel, convivial et chaleureux.

Rungis est une ville humaine

Elle le doit à l'engagement, à la générosité des actions des associations. Celles que j'ai évoquées précédemment ainsi que les 28 disciplines sportives regroupant 2370 adhérents dont une bonne part d'enfants, et l'initiation donnée par le Service des sports de la ville. Leur lien social est fondamental.

Je finirai cette projection sur 2019 en évoquant deux projets qui me tiennent à cœur : la Cité de la gastronomie et l’aménagement de la Plaine Montjean.

L’ambitieux projet de la Cité de la gastronomie Paris-Rungis mené par les villes de Chevilly-Larue, Rungis, Thiais, le Conseil Départemental, la Ville de Paris, la MGP et la Région entre dans sa phase de concrétisation. A la suite d'un appel d’offres pour la conception, la construction et l'exploitation de la Cité, plusieurs groupements ont été retenus. 2019 sera consacré à l’étude des offres et à la négociation avec ces équipes pour affiner les projets et sélectionner le meilleur. Le lauréat sera désigné en fin d’année. Côté vie numérique du projet, le site web de la Cité de la gastronomie sera officiellement ouvert dans le mois à venir.  

Autre projet phare, la plaine de Montjean.

Je m’étais engagé à ce que la Plaine de Montjean reste agricole et elle le demeurera. L’Agence des Espaces Verts de la Région Ile-de-France a ciblé les 20 hectares en maraichage bio. Elle installera, par étapes, des maraîchers qui s’engageront à cultiver des produits biologiques. 4 hectares ont été attribués récemment.
De son côté, la Ville relève le défi en développant une micro-ferme en permaculture sur une parcelle d’environ 5000 m² acquise en 2017. L'exploitante sélectionnée travaille actuellement avec la ville sur les plans et le montage de cette future ferme.

L’agroquartier Montjean Est, quant à lui, entre cette année dans sa dernière phase d’élaboration, à savoir la conception architecturale des programmes immobiliers. Les trois promoteurs ainsi que les architectes, retenus en 2018, finalisent les projets qui seront présentés prochainement. Je salue le travail de l’EPA ORSA et de l’architecte de l’opération Claire Schorter pour la conception de cette opération marquant la présence forte de la nature dans la ville.

Avant de conclure, je tiens à renouveler ma reconnaissance à la brigade des sapeurs-pompiers, durement frappée ces derniers mois, aux services de la police nationale qui œuvrent pour notre sécurité dans des conditions souvent difficiles.

Cette cérémonie est l'occasion d'exprimer ma gratitude aux maires-adjoints et élus du Conseil Municipal, à la directrice générale des services Claire Franchini, aux cadres et au personnel qui œuvrent au bien-être des habitants.

Je renouvelle mes chaleureux remerciements et ma reconnaissance, à vous membres très actifs du Comité des Fêtes, à vous présidents et membres des bureaux des associations, à vous tous commerçants et professionnels Rungissois qui apportez votre contribution à l'animation de la ville et à notre bonheur d'y vivre.

Je vous souhaite une belle et heureuse année.

Ces vœux vont aussi, et surtout, à ceux qui souffrent, à ceux qui sont dans le besoin, et ils sont nombreux dans notre monde de fous.

Merci de votre présence, de votre amitié, de votre confiance.

Raymond Charresson

 

Consultez le disporama diffusé lors de la soirée des vœux 2019

 

Prochainement

Contactez nous


Carte intéractive

Formulaire de contact

Se rendre à Rungis

Hôtel de ville

5 rue Sainte-Geneviève
94150 Rungis
01 45 12 80 00
01 46 87 24 94
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h - de 13h30 à 17h
Le mardi jusqu'à 19h*
Le samedi de 9h à 12h*
* Service citoyenneté-accueil-population uniquement